Le Grand Paris Express : Le métro le plus DIGITAL du Monde

Co Rapporteure au Comité Stratégique de la Société du Grand Paris volet Numérique présidé par Mr Bernard Gauducheau  : Réenchantons la gare comme un lieu de travail collaboratif,d’innovation vivante et de création numérique au service des Franciliens et des entreprises innovantes.

Le Grand Paris Express est et sera un accélérateur d’innovation pour la métropole du Grand Paris .

Le métro le plus DIGITAL DU Monde

« Grand Paris Express », « innovation » et « métropole du Grand Paris » sont au cœur de nos réflexions.

Ces trois expressions sont tournées vers le futur, et désignent des projets ou des concepts déterminants – à court ou moyen terme – pour la métropole parisienne de demain.

Le constat est clair : l’innovation est, plus que jamais, la source de création de richesses des prochaines décennies.

La compétition accrue entre les entreprises – et même entre les territoires – oblige désormais les acteurs économiques et institutionnels à se remettre constamment en cause, pour coller aux évolutions et aux attentes.Comité Stratégique

Le but est de ne pas décrocher, et de ne pas être marginalisés, car les situations de rente, liées à un nouveau produit ou à un atout géographique, durent de moins en moins longtemps.

Par conséquent, tirer profit de tous les projets structurants est une nécessité pour les entreprises, comme pour les territoires.

D’ailleurs, dans mon propos, je ne tiens pas à distinguer le monde de l’entreprise, de la mosaïque des territoires, tant les défis que doivent relever les sociétés et les collectivités territoriales tendent à converger.

Les contraintes financières pèsent de plus en plus sur les territoires, si bien que les élus apprennent de plus en plus à rationaliser leurs dépenses, et à saisir les opportunités de développement qui se présentent.

C’est pourquoi le Grand Paris Express doit être – et pas seulement « peut être » – un accélérateur d’innovation pour la métropole du Grand Paris.

Depuis les années 1970 et la construction de la « toile » des RER, la région parisienne a accumulé un retard considérable en matière de transports en commun, surtout pour les liaisons de banlieue à banlieue.

Á partir de 2008, sous l’impulsion du Président de la République Nicolas SARKOZY, avec la création du Secrétariat d’État chargé du Développement de la Région capitale, le Grand Paris est vraiment devenu un projet politique.

Le Grand Paris Express constitue l’épine dorsale de la structuration de la métropole du Grand Paris : il contribuera fortement à rendre tangible et crédible le Grand Paris, pour des millions d’habitants, d’acteurs économiques, d’élus et de touristes.

Le Grand Paris Express, qui entrera progressivement en service à partir de 2022, devra donc être une vitrine innovante, symbole de la modernité et du dynamisme de la métropole parisienne.

Á mon sens, ce métro automatique, long de 200 kilomètres, qui desservira 72 gares, devra être à la pointe des innovations technologiques, y compris dans le domaine du développement durable.

Á mon avis, installer le wifi et la 5G dans les rames et les gares me semble un minimum.

De même, il faut amplifier la tendance actuelle et transformer les gares en des espaces plus conviviaux, qui proposent de nombreux services et accueillent des commerces ainsi que des espaces de travail.

Pour l’instant, ce sont surtout les gares parisiennes qui connaissent cette évolution ; à l’avenir, les gares du Grand Paris Express doivent être conçues sur ce modèle.

Le temps où la gare était une simple halte ferroviaire est révolu : la gare sera de plus en plus un lieu de vie, de travail et de consommation, où l’intermodalité sera la règle et non l’exception.

Au-delà de l’infrastructure elle-même, il est crucial de profiter des vastes chantiers de construction de ce nouveau réseau de transport en commun, pour que les territoires concernés rattrapent leur éventuel retard technologique.

Pour résumer ma pensée : quitte à faire des tranchées, autant creuser non seulement pour faire passer le métro, mais aussi les câbles de la fibre optique !

Le Grand Paris Express jouerait alors pleinement son rôle d’accélérateur d’innovation, en particulier s’il intégrait de nouvelles zones d’activités à proximité de ses gares !

Les répercussions pour certains territoires seraient considérables : avec une desserte améliorée en transports en commun et des outils numériques ultra-performants, l’attractivité de certaines villes serait totalement modifiée, ce qui permettrait de réduire la ghettoïsation de quartiers aujourd’hui considérés comme délaissés.

Et c’est une élue d’Épinay-sur-Seine, dans le « 9.3 », qui l’écrit!

Autrement dit, je suis persuadée que le Grand Paris Express doit être bien plus qu’un outil de mobilité ou de développement économique : il doit être un facteur de mixité sociale, qui redonne de la cohérence à la métropole parisienne.

Actuellement, cette dernière est trop fragmentée géographiquement et socialement : pour caricaturer, riches et pauvres sont juxtaposés dans des quartiers spécifiques, et partagent rarement les mêmes lieux ou les mêmes activités.

Le Grand Paris Express doit être une chance pour casser ces ghettos, tout comme il doit être un atout majeur pour obtenir les Jeux Olympiques de 2024.

Si Paris et les territoires alentour décrochent cet événement international, ce sera un coup de fouet supplémentaire pour la métropole du Grand Paris, comme ont pu l’être pour Séville et Barcelone, l’Exposition Universelle et les Jeux Olympiques en 1992, qui ont vu ces villes « réapparaître » – entre guillemets – sur la carte des cités qui comptent dans le monde.

Il faut que le Grand Paris Express soit bien avancé, et qu’il soit suffisamment performant et innovant, pour que la candidature olympique de Paris s’impose logiquement.

Philippe Yvin, le président du directoire de la Société du Grand Paris, promet que « le métro du Grand Paris Express sera prêt pour les JO de 2024 ».

C’est un impératif, à mes yeux que je partage  !

D’ailleurs, de l’obtention des Jeux Olympiques, découleront d’autres innovations, puisque de nouveaux équipements seront construits.

Si le Grand Paris Express est réalisé en temps et en heure, un cercle vertueux peut donc se mettre en place, pour irriguer la métropole de différentes innovations.

Á nous de faire  que le Grand Paris Express devienne une réalité le plus vite possible : nous ne devons pas rater ce train-là, pour réussir la métropole du Grand Paris !